Judoclub Saint Georges sur Cher Loir et Cher 41 - Judo Jujitsu Taiso

Arbitrage & comission sportive

Judo Loir et Cher - Judo Saint Georges

Judo Loir et Cher - Judo Saint Georges

Judo Loir et Cher - Judo Saint Georges

Judo Loir et Cher - Judo Saint Georges

Judo Loir et Cher - Judo Saint Georges

Judo Loir et Cher - Judo Saint Georges

L'arbitrage est réalisé par un arbitre central aidé de 2 juges (ou arbitres de coin).
L'arbitre, aidé par les deux juges, a la responsabilité du bon déroulement des combats. Pour cela, il doit gérer avec impartialité, les compétiteurs, les coachs et les débordements éventuels de certains spectateurs, sans oublier de vérifier l'affichage.

Les points et pénalités :

  • - Koka : 3 points (Equivalence pénalité(s), 1° Shido)

  • - Yuko : 5 points (Equivalence pénalité(s), 2° Shido)

  • - Wasari : 7 points (Equivalence pénalité(s), 3° Shido)

  • - Ippon : 10 points (Equivalence pénalité(s), 4° Shido)

Avant les combats, ils vérifient si tous les compétiteurs de la poule ou du tableau sont présents. Ils vérifient aussi si leur tenue est réglementaire.

Lorsque les arbitres entrent et sortent du tatami, ils « ouvrent » et « ferment » la surface de combat en saluant. Ces 3 personnes se remplacent tous les 3 combats.

On peut devenir arbitre en tout premier lieu au sein de son club, puis au niveau départemental, régional, national et enfin international.

C'est grâce au bénévolat de ces personnes que les judokas du Club peuvent faire de la compétition.

La « table centrale » :
C'est là où sont les responsables qui ont à charge l'organisation des combats (contrôle des inscrits, création des poules ou des tableaux).

La « pesée » :
Le judoka, arrivé sur le lieu de compétition, doit se rendre en premier lieu à la pesée. Les commissaires présents, ont pour charge de vérifier le passeport de chaque compétiteur : identité, licence, certificat médical, catégorie, grade, tampons et signatures. Ensuite, le judoka doit se peser afin de vérifier s'il est inscrit dans la bonne catégorie de poids.

La « table » de surface de combat :
Elle est tenue, en général, par 3 commissaires sportifs. Le responsable de table appelle les combattants sur le tatami et remplit les feuilles de poule ou les tableaux. Les autres commissaires gèrent les chronomètres (temps de combat et temps d'immobilisation) et inscrivent au tableau d'affichage toutes les décisions prises par l'arbitre.

Le commissaire sportif doit être neutre aussi bien vis à vis des combattants que des décisions prises par l'arbitre.

On peut devenir commissaire sportif en tout premier lieu au sein de son club, puis au niveau départemental, régional, national et enfin international.

C'est grâce au bénévolat de ces personnes que les judokas du Club peuvent faire de la compétition.

C'est la retranscription du travail effectué à la table que l'arbitre peut vérifier. C'est grâce à lui aussi que les compétiteurs, ainsi que les spectateurs, peuvent suivre l'évolution des combats.

Il existe plusieurs types de tableaux électroniques, affichant plus ou moins de renseignements. Tous affichent :

Sur les plus complets se trouvent aussi :

Ils doivent avoir une tenue réglementaire.
Le premier appelé sera « rouge » et se placera à gauche de la table. Le second sera « blanc » et se placera à droite de la table. L'ordre d'appel est essentiel : le marquage à la table se fait toujours en fonction de lui.

A l'appel de leur nom (par la table), ils doivent se présenter à la marque extérieure du tatami (sans traverser la surface de combat). A l'invite de l'arbitre, ils saluent la zone de combat et se placent à la deuxième marque pour saluer l'adversaire. Lorsque l'arbitre prononce « Hajime », le combat commence. Les adversaires doivent être attentifs aux directives de l'arbitre. Les plus courantes sont : « Matte » (Arrêtez), « Osaekomi » (début d'immobilisation), « Toketa » (fin d'immobilisation), « Soremade » (fin du combat) et « Rei » (Saluez).

Le combat se terminera soit après la fin du temps, soit par un Ippon.

Le temps de combat et le temps de récupération minimum entre deux combats sont variables suivant les catégories d'âge.

Le compétiteur suivant les compétitions et les catégories d'âge peut se faire aider d'un coach.

Celui-ci a une place assise mise à sa disposition à proximité de la surface de combat. Il ne peut pas être vêtu d'un kimono, ni être inscrit comme compétiteur.
Le coach a un rôle de conseil vis à vis de son combattant. Il doit toujours respecter l'adversaire et ne jamais contredire les décisions de l'arbitre, sous peine de sanctions.
Dans certaines compétitions, le coach a droit à un « temps mort » de 15 secondes (par combat) pour conseiller son combattant. Il le demande à l'arbitre en levant le bras.

Accueil - Bureau - Historique - Agenda - Galerie photos - Résultats - Licenciés - Cours - Documentation - Arbitrage - Tarifs - Localisation - Contact

Le judo club de Saint Georges sur Cher, ses licenciés et son bureau vous accueillent au dojo municipal de Saint Georges sur Cher, lors des cours de judo, de jujitsu (ju-jitsu) et de taiso. Agenda, évènements et résultats, ainsi que toute la documentation du judo club de Saint Georges sur Cher (Loir et Cher - 41). Retrouvez les photos, l'historique du club, la commission sportive, l'arbitrage...

Judoclub Saint Georges sur Cher Loir et Cher 41 - Judo Jujitsu Taiso

Développement : SB Création Web